Où travaillons-nous ?

Congo Biotropical Institute travaille au sein et autour des forêts communautaires qui sont des constituants de la forêt tropicale du Congo. Nous travaillons également sur les petites forêts situées près des grandes agglomérations et jouant un rôle important dans la régulation du microclimat ; au bénéfice des populations des villes et villages voisins.

Problématique

  • La majeure partie de la forêt tropicale de la RDC est sous la gestion traditionnelle des communautés locales et/ou de ses  peuples autochtones qui, dans la plupart des cas, dépendent des ressources naturelles de ces forêts pour leur survie ; ce qui rend incontournables les peuples autochtones, qui constituent une pièce maîtresse qui doit nécessairement être prise en compte pour une protection efficace et durable des écosystèmes tropicaux. Cette protection se faisant au bénéfice de la planète toute entière.
  • La pauvreté profonde qui est provoquée pour partie (ou en grande partie) par les conflits armés et les guerres civiles, conduit à l’exploitation exponentielle des ressources naturelles (forestières) par les communautés.
  • Les maladies tropicales qui pèsent lourdement sur des communautés déjà pauvres. À cela s’ajoute une agriculture inadaptée et dévastatrice impliquant la déforestation répétitive et continuelle ; ce qui constitue une menace considérable sur la faune et la flore sauvage des écosystèmes tropicaux.
  • Afin de pouvoir pallier ces multiples défis, Congo Biotropical Institute met en place une approche adaptée aux problèmes et besoins des peuples autochtones – en impliquant la participation communautaire aux actions de conservation de la nature et tout en permettant à ces communautés de tirer le meilleur des ressources naturelles sans que l’on n’y pratique une déforestation considérable ou une chasse excessive : Voir l’utilisation rationnelle et durable des ressources forestières telle que détaillée dans la section « Notre approche ».
Back to top